Affaire de l'Ain: La fillette séquestrée dimanche a été violée

FAIT-DIVERS La procureure de la République de Bourg-en-Bresse vient de le confirmer...

T.S
— 
J.P. KSIAZEK/ AFP

La fillette de cinq ans enlevée quelques heures dimanche dans l’Ain et actuellement hospitalisée a «été agressée sexuellement et violée», vient d’annoncer la procureure de la République de Bourg-en-Bresse selon le Parisien.

La procureure de la République a également indiqué que son agresseur présumé, âgé de 39 ans faisait l'objet d'un mandat d'amener pour non-respect de mesures de suivi socio-judicaire et n'avait pas répondu à une convocation du juge dans le cadre de sa condamnation en 2009 pour « diffusion d'images à caractère pédo-pornographique ».

«Totalement mutique»

Selon le Figaro, le suspect est resté «totalement mutique» lors de sa garde à vue a précisé la magistrate. Il sera présenté demain mardi à un juge d'instruction. Une information judiciaire sera ouverte pour «enlèvement et séquestration» ainsi que pour «agression et viol sur un mineur de moins de quinze ans».

L'auteur présumé de l'enlèvement, originaire de l'Isère, avait été interpellé à 18H20 et placé en garde à vue au terme d'une «course-poursuite de trente minutes» avec les gendarmes, au cours de laquelle il a forcé deux barrages et percuté plusieurs véhicules de gendarmes et de civils. L'enfant avait disparu dimanche vers 13H00 devant chez elle à Niévroz alors qu'elle faisait du vélo. C'est un riverain de la commune qui a aperçu le suspect la déposer sur le bas-côté de la route vers 18H00 au moment où les gendarmes allaient activer le plan «Alerte enlèvement».