Mobilisation nationale pour Ilan Halimi

©2006 20 minutes

— 

Se faire entendre après le silence. Hier, des associations antiracistes, des partis politiques (PS, UMP, PCF) et des personnalités de tous bords et de toutes confessions ont appelé « l'ensemble des Français » à se rassembler dimanche à 15 h, place de la République (3e), pour dénoncer l'antisémitisme et ses clichés.

Lundi, la justice a en effet retenu l'hypothèse de motivations à caractère antisémite dans l'instruction sur le meurtre d'Ilan. Selon plusieurs témoignages, le vendeur de portables de 23 ans aurait été visé par le gang des barbares parce que « les juifs ont de l'argent ». On ne sait pas encore si sa religion a pu jouer un rôle dans l'issue tragique de son kidnapping.

Conviées à défiler, « les plus hautes autorités de l'Etat » ont réservé leur réponse. Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont en revanche déjà fait savoir qu'ils se rendraient ce soir à la synagogue de la Victoire pour une cérémonie en hommage à Ilan, donnant à cet office un caractère de recueillement national. Une marche silencieuse se déroulera parallèlement, à 18 h 30, à Bagneux (Hauts-de-Seine), où Ilan était séquestré et torturé. Le gardien de l'immeuble HLM a été incarcéré et mis en examen, hier. Il avait déjà été entendu comme témoin par la police avant son arrestation. Il avait expliqué avoir remis les clés de l'appartement où Ilan a été retenu pendant trois semaines. Ce gardien est le 13e mis en examen depuis le début de l'instruction. Le chef présumé du gang des barbares, Youssouf Fofana, est lui toujours en fuite. Deux policiers français assistent des enquêteurs en Côte d'Ivoire, où il est probablement réfugié. M. H.

Lire aussi en page coulises tv