Villepin se rend en « catastrophe naturelle » à la Réunion

©2006 20 minutes

— 

Le Premier ministre a annoncé hier qu'il se rendra à la Réunion ce week-end pour « s'assurer des conditions de soutien médical » à la population face au virus du chikungunya. Dominique de Villepin s'assurera des « mesures de démoustication » et « rencontrera les responsables économiques pour apporter les soutiens nécessaires ».

Le gouvernement veut couper court à la polémique sur la gestion de la crise qui a fait plus de 115 000 malades dans l'île. Le bilan officiel fait état de 52 morts, tandis que le chiffre de 70 morts circule dans la presse locale. Pour sa première visite sur place depuis le début de l'épidémie, le ministre de l'Outre-mer, François Baroin, a décrété hier un quasi-état de « catastrophe naturelle » en précisant qu'il allait « s'inscrire dans une logique de crise longue ».

Le Parti socialiste accuse le gouvernement d'« avoir sous-estimé la gravité » de la situation, il demande « la mise en place d'un système d'alerte très rapidement, ainsi qu'un dispositif d'intervention efficace ».