Des pirates russes à l’assaut des comptes

© 20 minutes

— 

Cerveau russe et victimes françaises. La justice rennaise a récemment mis au jour , une affaire de piratage de comptes bancaires via Internet, pilotée de Russie et qui a fait au moins une soixantaine de victimes en France. Des malfaiteurs russes encore non identifiés par les juges de Rennes, mais qui seraient membres de la mafia, ont réussi à accéder aux comptes en banques en ligne d’au moins soixante particuliers français, en injectant un virus dans leur ordinateur. Ils auraient prélevé 200 000 e entre août 2004 et mars 2005. Ces pirates avaient créé une société fictive basée aux Etats-Unis, qui proposait à des intermédiaires français – des « mulets » selon les enquêteurs – de recevoir sur leur compte bancaire l’argent détourné. Ces « mulets » devaient ensuite envoyer par mandats la somme reçue à d’autres intermédiaires à l’étranger, percevant au passage de 1 % à 5 %. Ces derniers intermédiaires – des étudiants pour la plupart selon la justice – renvoyaient à leur tour l’argent vers le sommet du réseau. L’affaire a débuté en novembre 2004 avec l’arrestation en Ille-et-Vilaine d’un « mulet » présumé, suite à une plainte. La justice cherche toujours à savoir dans quelle mesure ces premiers intermédiaires étaient conscients de participer à une escroquerie.