Le conseil de Paris vote en faveur de la construction d'une tour de 180 m dans le XVème

© 2011 AFP

— 

Le conseil de Paris a voté mardi un protocole d'accord avec Viparis, la filiale d'Unibail et de la Chambre de commerce de Paris, en vue de la construction d'une tour de bureaux de 180 mètres de haut, en forme de pyramide, porte de Versailles (tour Triangle), dans le XVème arrondissement de Paris.

Viparis gère le Parc des Expositions où va être construite la tour, qui serait livrée si tout va bien en 2016/2017, selon la mairie de Paris.

Le chantier démarrerait en 2012/2013, après révision du plan local d'urbanisme fin 2011, dépôt du permis de construire en 2012 et signature du contrat final quand les permis de construire seront "purgés" des recours et la démolition du hall 1 du Parc des Expositions finalisée, toujours selon la mairie.

La ville a opté pour un bail à construction de 80 ans, lui permettant de conserver la propriété du terrain et de retrouver la propriété du bâtiment au terme du contrat.

Les groupes PS, PCF, Nouveau centre ainsi que le groupe UMP, qui compte dans ses rangs les deux députés du XVème arrondissement Jean-François Lamour et Philippe Goujon, maire de l'arrondissement, ont voté pour la délibération.

"La Tour appartiendra au quartier qui l'entoure, tout en devenant un signal fort", a affirmé M. Goujon, mettant en avant la création attendue de 5.000 emplois environ.

Le maire du XVème s'est "félicité de l'engagement de la mairie de Paris de réaliser un important programme d'équipements dans le 15ème et de réparer les opérations d'urbanisme des années 60-70" (Périchaux, 4 frères Peignot,...).

Le groupe EELV a voté contre, dénonçant notamment par la voix d'Yves Contassot le "cadeau royal" fait par la mairie de Paris à Unibail pour un "projet pharaonique", ainsi que l'ensemble du montage juridico-financier de l'opération.

"Manifestement, Unibail décide et la ville applique", a déclaré M. Contassot, qui s'est interrogé sur l'évaluation faite par France Domaine (ministère du budget) sur laquelle la ville de Paris s'appuie.

"Ce service se contente de reprendre ni plus ni moins des évaluations faites par Unibail", a déploré l'élu vert, alors que les conditions consenties au groupe privé (loyer prévu et montage) font tousser certains hauts fonctionnaires.

La mairie assure qu'elles "préservent les intérêts de la ville".

Jean-François Martins (MoDem) et les deux élus du Parti de gauche ont également voté négativement.

La tour Triangle sera constituée de 88.000 m2 de bureaux et de 1.500 m2 de commerce en rez-de-chauséee.

Selon Unibail, son coût hors taxes serait de 535 millions d'euros (estimation 2011).