Les enfants d'une victime du cancer retirés de la famille d'accueil

© 2011 AFP

— 

Les quatre enfants d'une femme morte d'un cancer, qui leur avait choisi une famille d'accueil pour éviter leur séparation après son décès, ont été retirés de cette famille, a annoncé mercredi le conseil général du Loiret, confirmant une information de Libération.

Le conseil général explique que la décision a été rendue nécessaire par des "évolutions dans le comportement et dans la manière d'être des enfants", sans plus de précisions et sans mettre en cause la famille d'accueil.

L'affaire avait ému la France entière en 2008 : Marie-Laure Lecat, 36 ans, se sachant condamnée par un cancer généralisé, avait elle-même choisi une famille d'accueil pour ses quatre enfants âgés de 2 à 11 ans. "Je veux que mes enfants vivent dans une famille et ensemble. Après, je pourrai partir tranquille", avait raconté la jeune femme, fraîchement séparée du père des enfants.

Après son décès, survenu en août 2009, les enfants avaient été recueillis comme prévu par la famille d'accueil habitant Puiseaux (Loiret).

Mais en février dernier, les trois plus jeunes ont dû être placés dans un lieu spécialisé dans l'accueil des fratries, confirme le conseil général.

La décision a été prise "afin de leur permettre de s'épanouir dans le cadre d'une prise en charge personnalisée, tout en maintenant le lien de la fratrie, comme le souhaitait leur maman", ajoute le département. Elle a été prise avec l'accord du père, "seul à ce jour détenteur de l'autorité parentale".

L'aînée a été placée dans une famille d'accueil en février 2010.

"L'ensemble de la fratrie est suivi dans le cadre d'une thérapie familiale", ajoute le conseil général.

Le témoignage de Marie-Laure Picat avait fait l'objet d'un livre paru en mars 2009, sous le titre "Le courage d'une mère", chez Oh Editions.