Présidentielle : six Verts en rêvent

©2006 20 minutes

— 

Que les candidats pour représenter les Verts à la présidentielle 2007 lèvent le doigt

C'est ce soir, à minuit, qu'ils devront au plus tard se faire connaître

Pour être retenus, il leur faut présenter cent signatures d'adhérents

Quatre sont sûrs d'y parvenir, deux espèrent encore

n Dominique Voynet Elle est la plus connue d'entre tous

A 47 ans, elle a été ministre et secrétaire nationale des Verts

Candidate à la présidentielle de 1995, elle avait recueilli 3,32 % des voix

Elle parle de la présidentielle comme d'une « bataille extraordinairement difficile » et préconise une campagne « en positif », sur un ton « gai et généreux »

n Yves Cochet Il fêtera ses 60 ans cette semaine, député depuis 2002, il mène campagne en s'appuyant sur son dernier livre (Pétrole apocalypse)

Il parle d'énergie mais développe aussi l'idée de « revenu d'existence » pour tous

Il avait succédé à Dominique Voynet en 2001 au ministère de l'Environnement

n Jean Desessard Ce sénateur de 53 ans s'est lancé dans la campagne comme partisan du non au référendum

Son credo : « On ne pourra réussir la transformation écologique qu'en prenant en compte les problèmes sociaux des gens

» n Cécile Duflot La porte-parole du parti, adhérente aux Verts depuis cinq ans, n'a que 30 ans

Candidate du courant le plus à gauche du parti, elle veut mener une campagne qui « n'édulcore pas » le message des Verts

n Alain Uguen et Yves Frémion espèrent aussi être candidats à la candidature

Le premier, 55 ans, veut faire passer l'idée que les Verts seront leader de la gauche d'ici à dix ans

Le second, 58 ans, se définit comme « libertaire »

"Les Verts ont leur avenir devant eux mais ils l'auront dans le dos à chaque fois qu'ils feront demi-tour." Yves Frémion, 58 ans, adhérent des Verts depuis 1987, conseiller régional d'Ile-de-France, ancien député européen et déjà candidat à la candidature en 2002.