La Corse-du-Sud, championne des assassinats, mais pas des témoins

© 20 minutes

— 

Le bilan 2005 dressé hier par le procureur d’Ajaccio fait état de 24 meurtres et assassinats ou tentatives en Haute-Corse, contre 27 en 2004. « Cela reste très au-dessus de la moyenne nationale », constate José Thorel. Ces morts sont « presque tous liées au banditisme » et à des règlements de comptes. « Le taux d’élucidation est très faible faute de témoignages, alors que parfois, ces homicides sont commis devant des dizaines de personnes », déplore-t-il.