Radioactivité: la France "prête à accueillir" des Japonais nécessitant des soins

© 2011 AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a annoncé jeudi que la France était "prête à accueillir" des Japonais qui auraient besoin de recevoir des soins après avoir été irradiés et que les Français de retour du Japon seraient examinés médicalement.

"La France est bien sûr prête à accueillir des Japonais qui devraient être soignés et dont le Japon ne pourrait pas assurer la prise en charge", a assuré M. Guéant sur Europe 1.

"Nous avons des hôpitaux spécialisés, tout à fait adaptés à cela, des services d'hématologie, l'hôpital militaire Percy (Clamart, Hauts-de-Seine, ndlr) qui est spécialisé, on les tient à disposition", a précisé le ministre de l'Intérieur.

Egalement, "bien sur, les Français rapatriés du Japon feront l'objet d'une attention médicale particulière, ça va de soi", a-t-il ajouté.

Au Japon, le ministre de l'Intérieur a décidé de délocaliser le détachement des 100 sapeurs-pompiers de la Sécurité civile envoyés par la France, pour des raisons de sécurité.

"J'ai pris cette décision hier (mercredi) comme les responsables des autres pays qui ont envoyé des détachements l'ont fait, parce que le niveau de radioactivité, à 80 kilomètres pourtant de la centrale, était alarmant. Ils ont donc été déplacés de 300 kilomètres", a-t-il détaillé.

Interrogé sur la poursuite du nucléaire en France, le ministre a répondu: "on n'a pas le choix, de toute façon".

"L'énergie nucléaire représente 80% de l'électricité consommée en France, les 10 autres pour cent sont hydrauliques et 10 autres correspondent aux énergies nouvelles" que "dans le même temps la France développe beaucoup", a observé M. Guéant.

Le ministre a fait valoir que la France avait "une tradition de très grande expérience de sûreté nucléaire et de transparence" en ce domaine.

Une fois connus les résultats des audits demandés par le Premier ministre, François Fillon, "sur chaque centrale", "tout" sera "donné au public", a promis M. Guéant.