L’été venu, le chirurgien disparut ?

© 20 minutes

— 

L’Union des chirurgiens de France (UCDF) a de nouveau brandi hier la menace « d’un arrêt de travail simultané des chirurgiens libéraux exerçant dans les cliniques privées, à l’été prochain ». Ils demandent l’application des accords tarifaires conclus entre Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Santé, l’assurance-maladie et les chirurgiens libéraux, qui devaient revaloriser les actes chirurgicaux de 25 % au 1er avril 2005 après des années de statu quo. L’UCDF prévoit une campagne pour alerter l’opinion sur « le manque de chirurgiens qui se profile dans les cinq prochaines années ».