Le corps de Seurat retrouvé ?

© 20 minutes

— 

La justice française est en train de vérifier si le corps retrouvé au Liban est bien celui de Michel Seurat, l’otage français enlevé en 1985 et mort en détention, a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères. Dans une lettre remise au garde des Sceaux vendredi et publiée hier dans Le Journal du Dimanche, Marie Seurat, la veuve de l’otage, affirme avoir reçu un appel du Quai d’Orsay le 25 octobre dernier lui indiquant « que son mari avait été retrouvé », mais que « des tests ADN doivent déterminer l’identité de la dépouille ». Depuis, elle s’indigne de n’avoir eu « aucun détail supplémentaire ». La veuve du chercheur rappelle que depuis la nomination d’un juge antiterroriste chargé de l’affaire il y a quatre ans, elle « n’a cessé de demander aux autorités françaises le rapatriement de la dépouille » de son mari, pour pouvoir faire son deuil. Michel Seurat, sociologue et chercheur au CNRS, avait été enlevé par des miliciens à son arrivée à l’aéroport de Beyrouth. Son rapt avait été revendiqué par un groupuscule clandestin, le Djihad islamique, qui avait annoncé sa mort en mars 1986.