Le low-cost et Internet ouvrent une nouvelle ère de la consommation

© 20 minutes

— 

Pas plus d’argent, mais toujours l’envie de consommer. Le baromètre annuel de l’Observateur Cetelem, qui sera rendu public demain et que 20 Minutes dévoile en avant-première, montre que les Français ont trouvé de nouvelles voies pour maintenir leur niveau de consommation via Internet et le low-cost (à bas coûts). Si le premier ne fait que confirmer sa progression (lire ci-dessous), le second est en train de s’implanter de manière durable. L’Observateur Cetelem a d’ailleurs réalisé une étude spécifique sur le low-cost à la française. Fin 2005, près de 3 Français sur 4 déclarent avoir déjà fait leurs courses dans un magasin de hard discount alimentaire et à en être satisfaits, relève l’étude. Et même 28 % des ménages ne font leurs courses que dans ces enseignes. « Le consommateur sait désormais arbitrer ses dépenses, décrypte Pascal Roussarie, directeur de la communication externe de Cetelem. La dimension prix est revenue au galop. Les Français vont chez un hard discounteur pour leurs courses basiques, et dans d’autres types de commerces pour les produits à valeur ajoutée. » L’autre force du low-cost alimentaire, c’est de s’être débarrassé de son image négative. « Il n’y a plus de honte à acheter low-cost et de plus ces magasins se sont imposés en France comme des commerces de proximité où la qualité n’est pas sacrifiée, analyse Pascal Roussarie. Si la qualité n’était pas au rendez-vous, les Français n’iraient pas. » Aujourd’hui, le low-cost fait une percée dans d’autres domaines comme le bricolage et l’électrodomestique, notamment grâce à Internet. La Logan de Renault fait également figure de pionnière dans le monde automobile. « Les enseignes doivent aujourd’hui multiplier les canaux pour toucher les consommateurs », assure Pascal Roussarie. Cette petite révolution influence le système français de la grande distribution. Les hypermarchés, qui ont perdu des parts de marché, se sont ainsi recentrés sur leur force première : le prix. David Carzon