Chirac fait un voeu contre la délocalisation

© 20 minutes

— 

Un ton solennel et volontaire, mais pas vraiment d’annonces à faire aux Français. Jacques Chirac s’est avant tout voulu mobilisateur dans son discours télévisé prononcé samedi soir à l’occasion des voeux du Nouvel An. « Ensemble nous allons accélérer notre action et nous inscrire dans un projet. Ce projet, c’est la République (...) Il faut croire en la France », a déclaré le chef de l’Etat, qui a chaussé une nouvelle fois ses lunettes. Jacques Chirac a répété que la lutte contre le chômage constituait sa priorité. Et annoncé une réforme destinée à mieux soutenir les entreprises qui créent ou maintiennent des emplois en France. « Aujourd’hui plus une entreprise licencie, plus elle délocalise et moins elle paye de charges, a-t-il regretté. Il faut que notre système de cotisations patronales favorise les entreprises qui emploient en France. » Les syndicats se sont montrés intéressés. Ils ont déjà défendu l’idée de pénalités pour les entreprises qui licencient malgré des profits. Le Medef n’a pas commenté.