Passage à la télévision numérique: comment éviter l'écran noir ?

© 2011 AFP

— 

Dans la nuit de lundi à mardi, l'Ile-de-France va basculer à la télévision numérique et rejoindre les treize régions et les 46% des foyers français qui ont déjà abandonné la diffusion analogique.

Le passage à la télé tout numérique --qui va notamment permettre de libérer des fréquences pour de nouvelles chaînes et d'accroître l'accès à l'internet mobile-- va concerner d'un coup un bassin de près de 12 millions d'habitants.

Qui est concerné ?

Le basculement au numérique concerne tous ceux qui reçoivent la télévision par une antenne râteau, individuelle ou collective, ou par une antenne intérieure. Ceux qui reçoivent la télé par le câble, l'ADSL, la fibre optique ou le satellite ne sont pas concernés et n'auront pas de manipulation à effectuer. Selon Louis de Broissia, président de France Télé Numérique, le basculement concerne 3,3 des 4,8 millions de "foyers TV" recensés en Ile-de-France.

Comment s'opère le basculement ?

Mardi à 0h00, tous les émetteurs d'Ile-de-France vont être éteints, et seuls les émetteurs numériques seront progressivement rallumés. L'arrivée du signal numérique ne sera donc pas instantanée: il y aura "une nuit sans télé", souligne Olivier Gerolami, directeur général de France Télé Numérique. Cependant, ajoute-t-il, à compter de 9h00 mardi matin, le signal touchera déjà 93% de la population francilienne. A 20h00, il atteindra 100% des Franciliens.

Comment retrouver la réception des chaînes ?

Il faut lancer une nouvelle recherche et mémorisation des chaînes sur le téléviseur. Cette manipulation est indispensable, et ce même si l'on reçoit déjà les chaînes de la TNT car certaines d'entre elles vont changer de fréquence à l'occasion du basculement. Le signal numérique est capté par toutes les TV postérieures à 1981, via un adaptateur externe branché sur la prise péritel --"qui coûte environ 25 euros chez un professionnel agréé +Tous au numérique+, et qui est remboursé pour les ménages les plus modestes", note Louis de Broissia-- ou via la TNT intégrée (présente sur tous les téléviseurs postérieurs à mars 2008).

Que faire en cas de difficulté ?

En cas de difficulté de réglage, des conseillers sont joignables au 0970 818 818 (prix d'un appel local). Pour l'Ile-de-France, 480 personnes seront mobilisées. "On prévoit entre 160 et 200.000 appels dans la semaine, dont 56.000 pour la journée de mardi", relève Olivier Gerolami.

Les personnes les plus "vulnérables" au changement --âgées de plus de 70 ans ou dont le taux d’incapacité permanente est supérieur à 80%-- peuvent par ailleurs recevoir une aide gratuite à domicile. Enfin, dans de nombreuses villes et communes, "plus de 6.000 bénévoles ont été formés dans des associations, des mairies... afin d'offrir une assistance gratuite", précise Louis de Broissia.

Que faire si c'est l'antenne râteau collective qui n'est pas compatible ?

En Ile-de-France, 70% des gens résident dans de l'habitat collectif. Dans la grande majorité des cas, les syndics et gestionnaires d'immeubles, largement informés par France Télé Numérique, ont fait intervenir les antennistes afin que les antennes soient compatibles avec la réception numérique et réglées sur les nouvelles fréquences. "Malgré tous nos efforts, on sait que 100% des immeubles n'auront pas été basculés", note toutefois Louis de Broissia. Aussi ne faut-il pas hésiter à se tourner très vite vers les syndics pour qu'ils procèdent au plus vite à l'adaptation des antennes.