France

Yvan Colonna s'est marié en prison en présence de Mgr Gaillot

Yvan Colonna, 50 ans, qui sera rejugé à partir du 2 mai pour ...

Yvan Colonna, 50 ans, qui sera rejugé à partir du 2 mai pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, s'est marié jeudi matin avec une femme de 38 ans à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) aux côtés notamment de Mgr Jacques Gaillot, a-t-on appris de sources concordantes.

"Yvan Colonna s'est marié en présence de l'adjoint au maire de Fresnes, de Mgr Gaillot, de 4 témoins, d'une CIP (conseillère d'insertion et de probation, ndlr) et d'un visiteur des prisons", a précisé à l'AFP Vincent Le Dimeet, représentant FO à Fresnes.

La cérémonie, qui a eu lieu aux alentours de 10H00 dans une salle de réunion de la maison d'arrêt, s'est "très bien passée", a ajouté M. Le Dimeet.

"Yvan Colonna et son épouse avaient souhaité que je sois là pour bénir leur mariage et je ne pouvais pas refuser", a déclaré à l'AFP Mgr Gaillot.

"Pour eux c'est un moment de lumière. Ca leur donne du courage pour l'avenir", a ajouté l'homme d'église. "Je leur ai dit : +Vous êtes amoureux. Il y a beaucoup de gens qui sont en liberté et qui n'ont pas cette chance+".

"Jacques Gaillot a béni les alliances et a dit un petit mot sur l'amour. C'était très émouvant mais ce n'était pas vraiment une cérémonie religieuse", a noté Henri Israël, l'adjoint (PS) au maire de Fresnes qui a célébré l'union.

"Dans les mariages en prison, ça manque parfois de chaleur, mais là on sentait qu'il y avait quelque chose qui passait entre eux", a-t-il ajouté, précisant avoir également dit à Yvan Colonna que "la présomption d'innoncence avait un sens" dans un Etat de droit.

La mariée, une Corse de 38 ans prénommée Stéphanie, a ensuite bénéficié d'un parloir de plusieurs heures avec son nouvel époux, a précisé le délégué F0, affirmant qu'elle disposait en temps normal d'"au moins deux parloirs par semaine" et non pas par mois comme annoncé mercredi par l'avocat de M. Colonna, Me Pascal Garbarini.

"C'est un mariage d'amour, la rencontre avec cette jeune femme a été très bénéfique pour Yvan Colonna", avait affirmé mercredi Me Garbarini.

Mi-février, le parquet général de Paris avait fait savoir qu'il n'avait pas d'opposition de principe à ce mariage.

Yvan Colonna avait été arrêté en Corse le 4 juillet 2003 et condamné en mars 2009 en appel à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans.

Sa condamnation avait été annulée le 30 juin par la Cour de cassation pour vice de procédure. Fin juillet, la Cour d'appel de Paris avait rejeté sa demande de remise en liberté.

Il sera de nouveau jugé le 2 mars. "J'espère que son procès sera équitable", a commenté Mgr Gaillot.