Un avion chargé d'aide médicale a quitté la France pour la Libye

© 2011 AFP

— 

Un avion civil de type ATR42 a décollé mardi matin de la base militaire de Villacoublay, transportant des aides médicales à destination de Benghazi (est de la Libye) via Le Caire, a-t-on indiqué à cet aérodrome.

L'appareil qui transporte cinq tonnes de matériel médical et des médicaments, s'est envolé de la base après minuit (23H00 GMT). Le second appareil civil, un Dash 8, devait décoller vers 03H00 (02H00 GMT), et transporter trois à quatre médecins, deux ou trois infirmières, huit membres de la sécurité civile et huit logisticiens, a-t-on indiqué au Quai d'Orsay.

Les deux avions devaient d'abord gagner tous deux l'aéroport du Caire, puis les cargaisons et les personnels devaient être acheminés par la route jusqu'à la ville de Benghazi.

Le Premier ministre François Fillon avait annoncé dans la matinée l'envoi de ces deux appareils, précisant que ces aides constitueraient "le début d'une opération massive de soutien humanitaire aux populations des territoires libérés".

En Libye, au 14e jour d'un mouvement de contestation sans précédent, le colonel Mouammar Kadhafi et les forces qui lui sont restées loyales ne contrôlaient plus que Tripoli et sa région. A Benghazi (1.000 km à l'est de Tripoli), épicentre du soulèvement populaire, les victimes de la répression ont été nombreuses et un Comité révolutionnaire a été mis en place.

Les opérations d'évacuation effectuées au cours des derniers jours par le gouvernement français ont permis de rapatrier un total de 654 personnes (498 Français, et 156 étrangers, dont 45 Européens, 23 Maliens, 20 Libanais, 10 Comoriens et 10 Guinéens), avait indiqué lundi en milieu de journée le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.