Mediator: Servier donne 20 millions d'euros aux fonds d'indemnisation des victimes

SANTE Le laboratoire s'était dit prêt à le faire fin janvier...

© 2011 AFP
— 
Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France.
Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France. — AFP PHOTO/FRED TANNEAU

Les laboratoires Servier se sont dit prêts ce jeudi à faire une première dotation de 20 millions d'euros à un fonds d'indemnisation spécifique des victimes du Mediator, auquel ils avaient annoncé fin janvier leur intention de participer.

>> Retrouvre tous nos articles sur le Mediator en cliquant ici 

Les laboratoires sont «prêts à créer, dans l’intérêt des patients et en dehors de toute reconnaissance de responsabilité, un fonds d’indemnisation spécifique avec une première dotation de 20 millions d’euros», ont-ils indiqué dans un communiqué. «Les Laboratoires Servier ont rappelé qu’ils assumeront leurs responsabilités à l’égard des patients», a souligné le groupe.

Utilisé par cinq millions de personnes

Le fonds d'indemnisation complètera les procédures existantes «afin que les patients ne pouvant entrer dans le cadre de la procédure d’indemnisation des accidents médicaux» puissent aussi «bénéficier d’une procédure simple et rapide permettant une indemnisation», a-t-il précisé.

Le Mediator (benfluorex), un médicament destiné aux diabétiques en surpoids, prescrit aussi comme coupe-faim à des non-diabétiques, a été retiré de la vente en France en 2009, en raison des risques cardiaques encourus par les patients. Cinq millions de malades l'ont utilisé entre 1976 et 2009.

Graves lésions cardiaques

Il est accusé d'être à l'origine de la mort de 500 à 2.000 personnes, selon des estimations, et d'avoir provoqué de graves lésions cardiaques chez des milliers d'autres.

Les principales associations de défense des victimes du Mediator et une association de consommateurs français avaient réclamé le mois dernier la mise en place d'un tel fonds d’indemnisation et demandé à ce que Servier contribue à son financement. Le laboratoire s'y était dit prêt le 24 janvier.