Frêche dérape face aux harkis

©2006 20 minutes

— 

Georges Frêche pris en flagrant délit d'injures

Une association de harkis a porté plainte samedi contre le président socialiste de Languedoc-Roussillon pour « injures, diffamation et appel à la haine raciale »

L'Association pour la justice, l'information et la réparation des harkis et rapatriés de l'Hérault (Ajir 34) reproche à Georges Frêche d'avoir apostrophé son président, Abdelkader Chebaiki, lors d'une cérémonie à Montpellier en hommage à un ancien porte-parole de la communauté pied-noir

Selon ce dernier, « M

Frêche s'est indigné que nous soyons allés à Palavas », où s'était déroulée peu avant une manifestation à l'appel de députés UMP pour s'opposer à l'abrogation du texte polémique évoquant le « rôle positif » de la colonisation

Cette altercation a été diffusée sur France Info

Le président de région y déclare notamment : « Ils [les gaullistes] ont massacré les vôtres en Algérie et encore vous allez leur lécher les bottes ! Mais vous n'avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes, vous n'avez aucun honneur ! » Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples a aussi exprimé, hier son « indignation »