«La France a envoyé un très mauvais message»

©2006 20 minutes

— 

« Quelle que soit la décision de la Cour suprême, le gouvernement français a envoyé un très mauvais message à l'opinion et aux professionnels.

Comment faire appliquer maintenant la réglementation aux entreprises qui doivent désamianter ? Je ne pense pas pour autant qu'il s'agisse d'un moyen de créer un précédent afin de faire désamianter à l'étranger les navires français qui attendent en rade.

Simplement, il y avait au départ une méconnaissance du dossier et la volonté que le coût du désamiantage ne dépasse pas ce que rapporte la vente au poids de la « ferraille » du navire.

La France n'a pas voulu reculer, par souci d'économie, elle a fait faire à Toulon un désamiantage cosmétique en espérant que dans un pays en voie de développement le plus gros serait fait pour pas cher.

Au final, il y a malveillance, car les vies des ouvriers indiens sont en jeu.»

 Recueilli par Arnaud Sagnard