Batailles de chiffres sur le poids de l'amiante

©2006 20 minutes

— 

Le noeud de l'imbroglio diplomatique autour du Clemenceau réside dans la quantité d'amiante encore présente dans le navire.

Le ministère de la Défense a toujours affirmé qu'il en restait 45 tonnes.

Deux experts indépendants nommés par la justice affirment qu'il y en aurait en réalité 500 tonnes.

Le Journal du Dimanche a révélé hier une note interne de l'état-major de la marine nationale établissant à 75 tonnes « les produits amiantés présents à bord », 30 tonnes n'ayant finalement pas été extraites à Toulon.

Hier, le ministère de la Défense a réagi en reconnaissant « un problème de traçabilité » sur 30 tonnes de produits retirées du Clemenceau, tout en affirmant qu'au total 115 tonnes de ces produits ont bel et bien été supprimées.

Arnaud Sagnard
Des militants de la Brigade activiste des clowns ont tenté hier d'apporter au ministère de la Défense une réplique du Clemenceau qu'ils ont « désamiantée » sous l'oeil de la police. A renfort de cornes de brume, ils ont tenté de faire sortir quelqu'un du ministère. L'opération a été renouvelée devant les ministères des Transports et des Affaires étrangères.