Disparue de Pornic: L'inspection des services pénitentiaires a été saisie pour comprendre le cas Tony Meilhon

ENQUÊTE l s'agit d'analyser les conditions du suivi du suspect...

© 2011 AFP
— 

L'inspection des services pénitentiaires a été chargée «d'analyser les conditions dans lesquelles était assuré le suivi» de Tony Meilhon, principal suspect dans la disparition de Laëtitia Perrais et déjà condamné, pour viol notamment, a annoncé ce dimanche le ministère de la Justice.

Tony Meilhon «était inscrit au fichier des personnes recherchées depuis le 4 janvier»

Tony Meilhon «a exécuté l'ensemble de ses condamnations pénales», a précisé à l'AFP Bruno Badré, porte-parole du ministère. «L'inspection des services pénitentiaires a cependant été saisie vendredi, afin d'analyser les conditions dans lesquelles était assuré son suivi», a-t-il ajouté.

Selon le porte-parole de la Chancellerie, le jeune homme «était inscrit au fichier des personnes recherchées depuis le 4 janvier, car il avait omis de signaler son changement d'adresse, comme doivent le faire toutes les personnes inscrites au Fichier judiciaire des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS)».

Les parents reçus au ministère?

Le ministre de la Justice, Michel Mercier, «comprend la douleur de la famille de Laëtitia Perrais et partage sa peine. Il propose à ses parents, s'ils le souhaitent, qu'ils soient reçus au ministère», a ajouté le porte-parole. Les enquêteurs recherchaient toujours dimanche le corps de Laëtitia Perrais, 18 ans, disparue dans la nuit de mardi à mercredi près de Pornic (Loire-Atlantique) et probablement enlevée et tuée.

Tony Meilhon, 31 ans, a été mis en examen samedi pour «enlèvement suivi de la mort» et «viol». Le procureur de Nantes a indiqué dimanche qu'une deuxième personne avait été placée en garde à vue samedi. Tony Meilhon a un lourd passé judiciaire, entamé avant même sa majorité. Il a notamment été condamné pour vol, viol avec violences, recel et usage de stupéfiants, violences et dégradations, vol à main armée.