Neige: pagaille à Roissy avant Noël, retour à la normale sur les routes

© 2010 AFP

— 

La troisième vague de neige de décembre sur le nord de la France a semé la pagaille à l'aéroport de Roissy, avec la moitié des vols annulés et des milliers de passagers coincés pour la nuit, la veille de Noël, mais la situation revenait à la normale sur les routes.

La direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé jeudi soir l'annulation préventive de 50% des vols prévus jusqu'à 13H00 vendredi à Roissy-Charles-de-Gaulle, troisième aéroport européen, qui avait déjà été désorganisé par les intempéries des 16 et 17 décembre, avec des milliers de gens contraints d'y dormir.

"Météo-France prévoit des températures négatives pour la matinée de ce vendredi 24 décembre et l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle rencontre des problèmes d'approvisionnement de liquide pour dégivrer les avions", le glycol, a justifié la DGAC.

Elle avait déjà demandé l'annulation de 20% des vols à Roissy jeudi.

Arrivée sur place dans la nuit, la ministre des Transports et de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, accompagnée par le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani, a annoncé à l'AFP que "58 vols (avaient été) annulés cet après-midi à Roissy, essentiellement à cause d'un problème de dégivrage" des avions.

"58 vols, ça représente 6.000 à 7.000 passagers", dont 2.000 se trouvaient vers 01H30 vendredi "dans les aérogares", a-t-elle dit.

D'après "une évaluation grossière (...) sur les 6.000 à 7.000 passagers qui n'ont pas eu de vol aujourd'hui (jeudi), il y aura peut-être la moitié qui n'auront pas de vol" vendredi, journée qui devrait également connaître de "grosses perturbations", a prévenu la ministre.

Pour vendredi, Air France a dit prévoir "d'assurer la totalité de ses vols long-courriers (sur Roissy), la totalité de ses vols de et vers Orly et la moitié de ses vols moyen-courriers sur Roissy jusqu'à 13h00".

Parmi les passagers coincés dans la nuit, certains sont rentrés chez eux lorsqu'ils résident en Ile-de-France, ou ont été hébergés soit dans des hôtels voisins, soit dans deux gymnases ouverts pour l'occasion à Dugny (Seine-Saint-Denis) et au Bourget (Seine-Saint-Denis), a dit une source aéroportuaire.

Aéroports de Paris (ADP) a fourni 500 lits et la Sécurité civile 300 pour les personnes coincées dans les aérogares, où étaient distribuées "des milliers de couvertures", selon une source aéroportuaire. Air France a annoncé avoir "mis à disposition 3.500 chambres d'hôtel".

En revanche, la situation était normale sur les routes, notamment en Ile-de-France touchée par la neige, mais où la vigilance orange de Météo France a été levée vers 02H00 vendredi, ainsi que pour l'Aube, la Creuse, la Marne et l'Oise.

Une alerte météo orange a été maintenue pour l'Aisne, les Ardennes, l'Aveyron, la Corrèze, le Lot, le Nord, les Pyrénées-Orientales et le Tarn en raison d'un "épisode hivernal non exceptionnel, mais suffisamment notable pour rendre les conditions de circulation difficiles".

Après une densité "exceptionnelle" de circulation vers 17H00, Bison Futé estimait vers 01H00 que "la circulation est relativement calme sur l'ensemble du réseau des voies rapides d'Ile-de-France" avec seulement quatre km de bouchons cumulés.

Toutes les restrictions pour les poids lourds en IDF ont été levées à 01H00.

La SNCF a dit prévoir de faire circuler tous ses trains pour Noël, mais des retards sont attendus dans l'est et le sud-est en raison de la neige. Mercredi, les autorités avaient sonné le branle-bas de combat, anticipant des chutes de neige finalement peu abondantes jeudi.

Tout le réseau de bus de la RATP était perturbé par la neige et le verglas vendredi matin en Ile-de-France, a indiqué la Régie.

A 07H30, 38 lignes étaient interrompues et 22 perturbées, selon un porte-parole de la RATP.

Le sud et le sud-est de la région étaient particulièrement touchés.

En revanche, RER, métro et tramway marchent normalement, selon la même source.

Mme Kosciusko-Morizet avait récusé le fait que le gouvernement en aurait trop fait en abusant du principe de précaution.