Emploi: stabilisation des embauches de plus d'un mois

© 2010 AFP

— 

Les embauches d'une durée supérieure à un mois, réalisées par les entreprises du secteur privé hors intérim, ont progressé en novembre mais sur trois mois, elles sont restées stables, en ligne avec une tendance observée depuis juillet, selon une étude de l'Acoss publiée mardi.

Dans l'ensemble des secteurs hors intérim, le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois a progressé de 5,3% en novembre par rapport au mois précédent, après une baisse de 4,4% en octobre. Sur trois mois, ces embauches sont restées "globalement stables" (-0,3%), indique l'Acoss qui collecte via les Urssaf les cotisations sociales.

La stabilisation observée depuis juillet intervient après un deuxième trimestre très dynamique, lié à la fin du dispositif d'aide aux embauches (zéro charge) dans les très petites entreprises, explique l'étude.

Par ailleurs, en octobre, les entreprises de plus de 9 salariés ont enregistré des créations nettes d'emploi (+0,3% sur trois mois), soit une hausse de +0,6% de leurs effectifs salariés en glissement annuel.

Les heures supplémentaires sont restées "dynamiques" (+5,7% sur un an).

"L'ensemble de ces évolutions corrobore le diagnostic de reprise modérée de l'emploi depuis le début de l'année", estime l'étude.

Par ailleurs, les indicateurs financiers des entreprises restent globalement bien orientés : les taux d'impayés sont stables depuis le début de l'année 2010 et les demandes de délais de paiement demeurent sur une tendance baissière.

En 2009, souligne l'Acoss, la baisse de la masse salariale du secteur privé, sous l'effet de la dégradation de la conjoncture économique, a freiné les encaissements des Urssaf, qui ont progressé sur un an de 1,6% (260,3 milliards d'euros), contre une hausse 4,2% en 2008.