Mort d'un sous-officier français dans une opération en Afghanistan

ARMEE Un autre militaire a été blessé...

© 2010 AFP

— 

Un sous-officier français a trouvé la mort dans la nuit de vendredi à ce samedi «au cours d'une opération dans la vallée de Bedraou en Afghanistan», a annoncé l'Elysée dans un communiqué, ce qui porte à 52 le nombre de soldats français morts dans le pays depuis fin 2001.

«Le président de la République a appris avec beaucoup de tristesse la mort, cette nuit, d'un officier-marinier (sous-officier) français du commando Trepel de Lorient au cours d'une opération dans la vallée de Bedraou en Afghanistan. Lors de la même opération, un de ses camarades a été blessé», écrit l'Elysée dans un communiqué.

«Continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale»

«Le président de la République présente à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s'associe à leur douleur», poursuit le texte. «Le chef de l'État réaffirme son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes. Il exprime la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité. Cette force, mandatée par l'ONU, a reçu la mission de contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan», ajoute le communiqué de l'Elysée.

Un officier tué vendredi

La vallée de Bedraou est située dans la province de Kapisa, à l'est de Kaboul. Un officier français du 2e régiment étranger de génie a été tué vendredi en Afghanistan lors d'un accrochage avec des insurgés, portant à 51 le nombre de soldats français morts dans le pays depuis fin 2001, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Vendredi un officier français, le capitaine Benoît Dupin, était décédé lors d'une opération dans la vallée d'Alhasay (nord-est de Kaboul), victime de tirs d'insurgés alors qu'il menait une mission de reconnaissance.