Commerçant marseillais retenu en otage : huit personnes déférées

© 2010 AFP

— 

Huit personnes ont été déférées vendredi devant une juge d'instruction de Marseille dans le cadre de l'enlèvement du frère d'un buraliste marseillais, libéré mardi 14 décembre, et d'un trafic de stupéfiants, a indiqué à l'AFP le procureur de la République, Jacques Dallest.

La juge Carole Sayous instruit à la fois l'enlèvement du frère d'un buraliste du parc Kalliste (XVe arrondissement), séquestré pendant six jours avant d'être libéré mardi près d'Aix-en-Provence, et un trafic international de stupéfiants.

Certains des protagonistes figurent dans les deux dossiers et le parquet a requis un mandat de dépôt pour l'ensemble des individus, a indiqué Jacques Dallest.

Cinq d'entre eux devaient être mis en examen vendredi dans la soirée pour enlèvement et séquestration en bande organisée, association de malfaiteurs, infraction à la législation sur les armes et infraction à la législation sur les stupéfiants, a précisé le procureur.

Les trois autres devaient être mis en examen uniquement pour infraction à la législation sur les stupéfiants et association de malfaiteurs, selon la même source.

"On a affaire à une grosse équipe de malfaiteurs, on est dans une équipe d'individus déterminés, réputés violents, plutôt structurés et qui avaient la mainmise sur une partie des quartiers Nord", a ajouté le magistrat.

Concernant leur éventuelle implication dans les règlements de comptes qui ont récemment ensanglanté les quartiers sensibles marseillais, Jacques Dallest a dit que "c'était à déterminer dans les suites de l'enquête".

Selon une source judiciaire, deux frères, Nicolas et François Bengler, 25 et 29 ans, font partie des personnes déférées, et sont soupçonnés d'être à la tête de cette bande.