Un officier français tué vendredi en Afghanistan

© 2010 AFP

— 

Un officier français du 2e régiment étranger de génie a été tué vendredi en Afghanistan lors d'un accrochage avec des insurgés, portant à 51 le nombre de soldats français morts dans le pays depuis fin 2001, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Ce militaire est décédé vendredi matin "lors d'une opération dans la vallée d'Alhasay (nord-est de Kaboul)", victime de "tirs d'insurgés alors qu'il menait une mission de reconnaissance", a ajouté la présidence.

"Ce militaire a payé de sa vie l'engagement de la France, au côté de ses alliés, au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan", a souligné Nicolas Sarkozy dans ce communiqué, en présentant ses "plus sincères condoléances" à la famille de l'officier et à ses proches.

Le chef de l'Etat a réaffirmé "son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes" et exprimé "la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité" (Isaf) déployée en Afghanistan.

Le service de communication de armées a diffusé dans la soirée l'identité de l'officier français, le capitaine Benoît Dupin.

Dans un communiqué, le ministre de la Défense, Alain Juppé, a souligné pour sa part que l'officier du 2è REG basé à Saint-Christol (Vaucluse), participait à une mission avec des soldats de l'Isaf et de l'armée nationale afghane.

Il a exprimé "sa plus vive émotion" et adressé "ses sincères condoléances à la famille de la victime et à ses proches". Alain Juppé a également salué "le courage des soldats français actuellement engagés sur le théâtre afghan".

Le ministre a rendu visite mercredi au camp de Canjuers (Var) aux unités en formation avant leur déploiement en Afghanistan. Il a indiqué qu'il se rendrait "dans les semaines qui viennent" auprès des forces françaises dans ce pays.

Le chef du gouvernement, François Fillon, a également exprimé son "émotion" après le décès du capitaine du 2è REG. "Le Premier ministre tient à saluer solennellement le dévouement et le professionnalisme de nos unités, engagées au service de la paix pour sa sécurisation et la reconstruction de l'Afghanistan", écrit Matignon dans un communiqué.

Quelque 3.750 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan.