"Pistes multiples" après un nouvel assassinat par balles en Corse

© 2010 AFP

— 

Les enquêteurs travaillent sur des "pistes multiples" après l'assassinat d'un expert automobile et dirigeant d'un club de football de 48 ans, jeudi soir en Haute-Corse, a déclaré vendredi à Bastia le procureur de la République, Dominique Alzeari.

M. Alzeari a indiqué à la presse que Marc Paolini, 48 ans, avait été tué vers 20H30 par un ou deux tireurs de deux décharges d'une arme de chasse, à la tête et au thorax, alors qu'il venait de sortir de sa voiture pour entrer dans sa maison de Prunelli-di-Fiumorbu.

Aucune douille n'a été retrouvée sur place et la victime n'était pas armée.

Son corps sera autopsié samedi à Ajaccio en présence d'experts balistiques venus de Marseille.

"Les pistes sont multiples. Le mode opératoire ne permet pas d'en privilégier une plutôt qu'une autre", a déclaré M. Alzeari à propos de l'enquête qui a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Corse.

Il a ajouté que la victime, qui était expert automobile, avait comparu devant le tribunal correctionnel de Bastia en septembre dans une affaire d'escroquerie et de faux pour la rédaction de rapports d'expertises considérés comme faux par la police judiciaire concernant des voitures de sport et de luxe. Le jugement avait été mis en délibéré en janvier 2011.

Marc Paolini est la dix-septième personne tuée par balles depuis le début de l'année en Corse.

Le décès de ce père de deux enfants, qui présidait le club de football de la ville de Ghisonaccia (Haute-Corse), a provoqué la stupeur dans la région où il était très apprécié, a souligné la presse insulaire.