Intempéries: accès aux stations dégagés, nouvelle neige par le nord-ouest

© 2010 AFP

— 

Les accès aux stations de ski des Alpes étaient dégagés vendredi pour cette première journée de départs des vacances de Noël, classée orange par Bison Futé, mais un nouvel épisode neigeux a affecté dans la soirée le partie nord-ouest du pays.

De 1 à 3 cm de neige sont tombés en vallée du Rhône et 10 cm sur les contreforts des Alpes, selon le centre régional d'information et de coordination routières (CRICR) Rhône-Alpes Auvergne, qui enregistrait un "trafic fluide" vendredi.

"Nous attendons les touristes en fin d'après-midi mais surtout samedi, nous sommes donc confiants. Nous restons vigilants, même s'il s'agit d'une situation hivernale habituelle", a expliqué Jean-Yves Gonzalez, directeur adjoint en charge des transports au conseil général de Haute-Savoie.

Les équipements restaient toutefois conseillés, voire obligatoires, pour accéder aux stations, notamment dans les vallée de la Tarentaise et de la Maurienne. En Haute-Savoie, un automobiliste a perdu la vie dans une collision avec un 4x4 après avoir dérapé sur la neige.

Par des températures légèrement négatives vendredi matin, les chutes de neige, jusqu'à 20 cm, ont particulièrement touché l'Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté, où des milliers de camions ont été immobilisés.

Trente-cinq départements du nord-ouest du pays (Basse-Normandie, Centre, Haute-Normandie, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Pays-de-Loire, Picardie, Poitou-Charentes, Ille-et-Vilaine, Côtes-d'Armor) ont été placés en vigilance orange par Météo France, en raison de chutes de neige et de verglas.

Dans la soirée, quelque 400 personnes ont été bloquées sur la rocade de Fougères (Ille-et-Vilaine) en raison de la neige et du verglas, et une cinquantaine d'entre elles étaient accueillies dans des établissements scolaires de la ville, a-t-on appris auprès de la préfecture.

En Lorraine, 2.600 camions avaient été bloqués dans la matinée.

En revanche, aucune voiture n'est restée bloquée sur les autoroutes, contrairement à la semaine dernière lorsque 500 personnes avaient dû passer la nuit dans leur véhicule en Moselle.

Les cols étaient fermés à tous les véhicules dans le Haut-Rhin et les transports scolaires n'étaient pas assurés en Lorraine, dans le Bas-Rhin, le Territoire de Belfort, le Jura et la Haute-Saône.

En Picardie, "c'est compliqué pour entrer et sortir de Beauvais, il y a beaucoup de neige qui tombe actuellement", selon une porte-parole du CRICR, en fin de journée.

"Il y a même des poids lourds qui sont en travers des voies. C'est vraiment très, très difficile", a-t-elle ajouté. Dans cette partie de la Picardie, il est tombé 5 cm de neige et par endroits jusqu'à 10 ou 15 cm.

La ville doit passer en alerte orange à partir de samedi 10H00.

Dans le Nord/Pas-de-Calais, sur le littoral de la Côte d'Opale, le préfet de zone envisage d'interdire la circulation des poids lourds à partir de samedi 09H00.

La circulation était également délicate sur l'autoroute A1, dans le sens Paris-Lille, à hauteur de la commune d'Esquerchin (Nord). Un camion en portefeuille a contraint le trafic sur la seule voie de gauche, la plus verglacée. Dans la Manche, le ramassage scolaire a été avancé au début d'après-midi et suspendu samedi. Le trafic poids lourds interdit sur l'A84.

En région parisienne, le PC zonal de circulation sera activé samedi à 08H00. Les seize véhicules blindés à roues de la gendarmerie, déjà prépositionnés dans les départements de la grande couronne parisienne, sont également maintenus.