Coupe de France

Neige: Hortefeux demande aux préfets une "vigilance toute particulière"

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux demande aux préfets qui devraient être confrontés à partir de mercredi à un nouvel épisode neigeux annoncé par Météo France, de se mettre en état "de vigilance toute particulière".

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux demande aux préfets qui devraient être confrontés à partir de mercredi à un nouvel épisode neigeux annoncé par Météo France, de se mettre en état "de vigilance toute particulière".

"Dès l'annonce du classement de votre département en orange, vous vous assurerez que le plan de salage et de déneigement est opérationnel", enjoint le ministre dans une note aux préfets, dont l'AFP a eu connaissance lundi.

"Vous devrez prévoir, en fonction de l'intensité du phénomène annoncé, un pré-positionnement de moyens d'intervention, tant des collectivités locales, que de l'Etat", insiste le ministre.

Il rappelle, à cet égard, que "les récents retours d'expérience montrent que les blocages sur le réseau routier peuvent être liés à l'impossibilité pour les moyens spécialisés d'intervention d'accéder aux zones à traiter".

L'Intérieur estime "indispensable de communiquer en amont sur les modalités de mise en oeuvre du plan de salage et de déneigement afin d'informer les automobilistes des portions du réseau routier qui seront traitées en priorité ou fermées à la circulation", selon la même note.

La mise en alerte "orange" pour un département implique aussi "un renforcement de la chaîne opérationnelle (avec) la mise en place d'un dispositif de veille ou de gestion de crise à partir des informations complémentaires transmises par Météo France", souligne le ministre.

"Ainsi, en situation orange, vous apprécierez s'il convient ou non d'activer votre centre opérationnel départemental" (COD), celui-ci étant "fortement recommandé dans les départements peu habitués à des épisodes neigeux intenses et dans ceux où la circulation routière est intense".

Le dispositif d'anticipation doit s'appliquer également "aux services de police, de gendarmerie et de secours", relève le ministre, qui demande aux préfets d'organiser "en anticipation, des colonnes de secours et d'intervention, afin de pouvoir porter assistance le plus rapidement possible aux personnes en détresse".

De même, "le recours à la Croix Rouge et aux associations de secouristes sera systématisé pour remplir cette mission".

Les préfets concernés par les alertes orange ou rouge devront "prendre connaissance immédiatement" des bulletins nationaux et régionaux diffusés par Météo France qui précisent au fur et à mesure de son approche l'évolution du phénomène".

L'Intérieur insiste sur la nécessité d'une "remontée d'informations immédiate", avec notamment la transmission, par les maires, de "toute information relative à des situations de détresse d'usagers de la route (afin) de réagir dans les meilleurs délais (et) d'adapter en temps réel le dispositif d'intervention".