Trafic de papiers: procès de 29 personnes, dont 2 ex-agents de la préfecture des Yvelines

© 2010 AFP

— 

Vingt-neuf personnes, dont deux anciennes fonctionnaires de la préfecture des Yvelines et le mari de l'une d'elles, comparaissent à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Versailles dans une affaire de corruption liée à un trafic de titres de séjour.

Les deux femmes, ex-agents du bureau des étrangers, avaient été mises en examen en 2008 notamment pour "corruption passive" et l'une avait été écrouée, tandis que l'autre avait été laissée libre sous contrôle judiciaire.

Elles sont soupçonnées d'avoir délivré, entre 2004 et 2005, à une trentaine d'étrangers, essentiellement des commerçants, des titres de séjour "vie privée et familiale" contre de l'argent et des cadeaux, dont le montant n'a pas pu être précisé de source judiciaire.

"Il se disait à Versailles qu'une femme facilitait les démarches et celle-ci, qui travaillait à la préfecture depuis 1999, se serait vantée de recevoir des cadeaux, d'aller au restaurant gratuitement et elle aurait aussi bénéficié de travaux d'électricité chez elle", a expliqué cette source.

Les deux fonctionnaires avaient été dénoncées mi-2007 par le préfet de l'époque qui, au titre de l'article 40 du code pénal, avait alerté le parquet.

Parmi les mis en examen, figure notamment un couple de Mauriciens, interpellé en mars 2008 à l'occasion d'une convocation à la préfecture puis incarcéré.

Le Réseau éducation sans frontières (RESF) avait alors dénoncé une "convocation piège à la préfecture" et lancé une pétition pour réclamer la libération de ces parents de trois enfants.

Le procès est programmé jusqu'à vendredi.