La hausse du nombre des allocataires du RSA ralentit

© 2010 AFP

— 

La hausse du nombre des allocataires du Revenu de solidarité active (RSA) a ralenti au troisième trimestre, pour atteindre 1,77 million de foyers bénéficiaires à fin septembre, selon la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf).

Le nombre des allocataires a ainsi progressé de 9% par rapport à fin septembre 2009, précise la Cnaf dans sa lettre d'information publiée vendredi, après avoir progressé de 19% entre juin 2010 et juin 2009, date de son entrée en vigueur.

La Cnaf avait déjà dénombré 1,77 million d'allocataires à fin juin.

Au total, la prestation concerne environ 3,72 millions de bénéficiaires (conjoints et enfants de l'allocataire essentiellement), précise la Cnaf.

Dans le détail, 1,14 million de foyers perçoivent le RSA "socle" (sans aucun revenu d'activité) tandis qu'environ 627.000 touchent le RSA "complément d'activité", s'ajoutant à un petit salaire.

A fin août, le ministère des Solidarités actives avait dénombré 1,15 million de foyers pour le RSA "socle" et près de 649.000 foyers pour le RSA "complément d’activité".

S'agissant du RSA "socle", la Cnaf impute une partie du ralentissement du troisième trimestre à une "amélioration relative" du marché de l'emploi en 2010, même si "cela reste insuffisant pour en attendre un renversement de tendance".

La Cnaf observe aussi que depuis un an le nombre des sorties du dispositif et le nombre des entrées s'équilibrent à peu près, autour de 200.000 chaque mois.

Mais elle observe que sur un an, les entrées dans le RSA "activité" "se tarissent, au profit du RSA socle".