Inondation historique dimanche à Cherbourg: retour progressif à la normale

© 2010 AFP

— 

L'agglomération de Cherbourg se remet progressivement lundi des inondations les plus importantes depuis 60 ans qui l'ont touchée dimanche, après le débordement d'un fleuve côtier lié notamment à la fonte de neiges abondantes, selon des sources concordantes.

Habitants et services de la ville ont passé la journée à nettoyer les boues, stigmates de l'inondation dans les quartiers concernés.

Les opérations de pompages dans des caves de maison encore inondées se sont interrompues à la tombée de la nuit et doivent reprendre mardi matin, selon les pompiers. Selon eux une soixantaine de personnes ont été évacuées dimanche à cause des inondations qui ont touché 73 maisons à Cherbourg.

Selon un porte-parole d'ErDF, Alain Parmentier, seules deux maisons restaient sans électricité en fin de journée et le courant devait y être rétabli dans la soirée. La veille, 200 à 300 abonnés avaient été privés de courant à cause des inondations, selon ErDF.

La plupart des habitants évacués "devraient essayer de passer la nuit chez eux", a estimé en fin de journée à l'AFP Régis Buquet, directeur de cabinet du maire (PS) de Cherbourg-Octeville, Bernard Cazeneuve.

La SNCF a par ailleurs annoncé lundi en fin de journée envisager une reprise du trafic dans la soirée et un retour progressif à la normale dans la journée de mardi.

Dans l'après-midi, le Premier ministre, François Fillon, en déplacement dans le sud du département, a fait un détour par Cherbourg et y a promis de "hâter le processus de reconnaissance de catastrophe naturelle" au bénéfice des victimes de ces inondations.

Le président UMP du conseil général de la Manche, Jean-François Le Grand, a proposé la création d’un fonds de solidarité d’urgence pour les victimes des intempéries d'un montant de 100.000 euros.

Dimanche, gonflé par la fonte des neiges et d'importantes précipitations, la Divette, un petit fleuve côtier, s'est déversé dans l'avenue de Paris qui longe son cours, la transformant en torrent, avant de regagner son lit en fin de journée. La voie ferrée toute proche a aussi été inondée.