Thibault promet de nouvelles actions interprofessionnelles début 2011

© 2010 AFP

— 

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a annoncé jeudi à Reims, devant les cheminots cégétistes réunis pour leur 41e congrès, qu'il y aurait de nouvelles actions interprofessionnelles en début d'année et appelé les militants à relever le défi de la syndicalisation.

"Il y aura de nouvelles mobilisations interprofessionnelles dès le début 2011 tout simplement car c'est la situation qui l'exige", a déclaré Bernard Thibault en estimant que, sur les retraites, "la partie n'est pas terminée".

"La reconnaissance de la pénibilité a été une des très fortes revendications" du mouvement de contestation de la réforme des retraites, a-t-il rappelé. "Nous continuerons à porter la revendication du droit au départ anticipé qui est légitime".

Bernard Thibault a aussi exhorté les militants à relever le défi de la syndicalisation, l'une des priorités arrêtées lors du congrès de la CGT-cheminots, qui se terminera vendredi par le passage de relais entre l'actuel secrétaire général Didier Le Reste et son successeur désigné Gilbert Garrel.

"La perception de l'utilité de l'engagement syndical a grandi pendant cette période de contestation", a affirmé le numéro un de la CGT pour qui "il y a un nouveau potentiel de syndicalisation à concrétiser".

A l'appui de son propos, M. Thibault a indiqué que le syndicat avait enregistré 9.300 nouvelles adhésions depuis septembre, dont 500 à la fédération des cheminots.

Ancien patron de la CGT-cheminots lui-même, il a ensuite salué "le courage" de Didier Le Reste aux commandes de la fédération pendant ces dix dernières années, "riches en événements avec notamment de grands bouleversements à la SNCF, la restriction du droit de grève et la réforme des régimes spéciaux".

"Cher Didier, je te remercie sans réserve pour le travail accompli" et "je suis sûr que tu trouveras les moyens de poursuivre le combat", a lancé à la tribune M. Thibault, suscitant une longue salve d'applaudissements de la part d'une salle debout.

Vendredi, Gilbert Garrel, un cadre membre du bureau fédéral, doit être définitivement élu au poste de secrétaire général de la fédération.