Taxe d'habitation: le paiement par internet paralysé par un bug informatique

© 2010 AFP

— 

Le site des impôts était victime lundi d'un bug informatique, rendant impossible le paiement en ligne de la taxe d'habitation et de la redevance audiovisuelle, a constaté une journaliste de l'AFP.
Le site des impôts était victime lundi d'un bug informatique, rendant impossible le paiement en ligne de la taxe d'habitation et de la redevance audiovisuelle, a constaté une journaliste de l'AFP. — Thomas Coex AFP/Archives

Le site des impôts était victime lundi d'un bug informatique rendant impossible le paiement en ligne de la taxe d'habitation et de la redevance audiovisuelle, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Un incident technique rend momentanément indisponible l'accès au service de paiement en ligne", pouvait-on lire en fin d'après-midi sur le site, un message inchangé depuis plusieurs heures.

Sollicitée par l'AFP, la direction générale des Finances publiques n'a pas fourni d'explication.

Les contribuables avaient jusqu'à ce lundi pour payer la taxe d'habitation et la redevance audiovisuelle en cas de règlement par chèque ou prélèvement automatique.

Dans le cas d'un paiement en ligne, ils bénéficient toutefois d'un délai supplémentaire de cinq jours.

"J'y suis depuis ce matin et je vais laisser tomber. On m'a passé de service en service", a témoigné auprès de l'AFP un contribuable de Niort (Deux-Sèvres), persuadé à tort que c'est le dernier jour pour acquitter sa taxe d'habitation.

"Quand on appelle le centre impôt-service, ils vous répondent d'appeler le centre régional de paiement. Là, ils ne peuvent rien faire. Ils nous renvoient vers l'assistance téléphonique de paiement des impôts au 0811 364 364", a-t-il raconté.

"Et ce numéro, soit on n'arrive pas à l'obtenir, soit on tombe sur une musique qui dure des heures et des heures et on obtient personne. Il y a quelques années, ça avait été le même problème", ajoute-t-il.

En avril 2005, le site de déclarations des revenus était resté indisponible pendant plusieurs jours en raison d'une affluence deux fois plus élevée (3 millions) que prévu, poussant le gouvernement à repousser à deux reprises la date limite de télédéclaration.

  1. Le site des impôts