La disparition de "l'identité nationale": un trompe-l'oeil, selon des associations

© 2010 AFP

— 

Plusieurs associations anti-racistes ont dénoncé lundi le rattachement du portefeuille de l'Immigration au ministère de l'Intérieur de Brice Hortefeux, jugeant que la disparition du libellé "identité nationale" est un trompe-l'oeil.
Plusieurs associations anti-racistes ont dénoncé lundi le rattachement du portefeuille de l'Immigration au ministère de l'Intérieur de Brice Hortefeux, jugeant que la disparition du libellé "identité nationale" est un trompe-l'oeil. — Miguel Medina AFP

Plusieurs associations anti-racistes ont dénoncé lundi le rattachement du portefeuille de l'Immigration au ministère de l'Intérieur de Brice Hortefeux, jugeant que la disparition du libellé "identité nationale" est un trompe-l'oeil.

"Le remaniement gouvernemental de ce jour a, pour les antiracistes, comporté une nouveauté ayant les apparences d'une bonne nouvelle et une réalité qui, avec certitude, constitue une inflexion inquiétante", a souligné le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, cité dans un communiqué.

"Malheureusement, au-delà de la disparition du libellé nauséabond de l'+identité nationale+, nous craignons que la thématique de l'identité +en danger+ continue de se déployer (...) Le maintien ou non du projet d'extension des possibilités de déchéance de la nationalité française sera à cet égard un test significatif", a-t-il estimé.

"Le ministère de l'Identité nationale est simplement rebaptisé", a renchéri le Conseil représentatif des associations noires (Cran), en s'étonnant du "maintien de Brice Hortefeux au gouvernement, alors même qu'il a été condamné en première instance" pour injure raciale.

Le collectif Sôs Soutien ô Sans papiers y voit "une véritable déclaration de guerre aux idéaux humanistes qui ont parfois fait la grandeur de la France au cours de son histoire".

SOS Racisme note par ailleurs que "l'ouverture à la diversité", mise en avant par Nicolas Sarkozy depuis 2007, "semble avoir fait long feu".