Bordeaux: un homme sous curatelle roué de coups, deux SDF écroués

© 2010 AFP

— 

Un couple de SDF soupçonné d'avoir, durant deux mois, frappé, brûlé avec des cigarettes et tailladé au couteau un quinquagénaire sous curatelle qui les hébergeait à Bordeaux, a été écroué samedi, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.
Un couple de SDF soupçonné d'avoir, durant deux mois, frappé, brûlé avec des cigarettes et tailladé au couteau un quinquagénaire sous curatelle qui les hébergeait à Bordeaux, a été écroué samedi, a-t-on appris dimanche de source judiciaire. — Pierre Andrieu AFP/Archives

Un couple de SDF soupçonné d'avoir, durant deux mois, frappé, brûlé avec des cigarettes et tailladé au couteau un quinquagénaire sous curatelle qui les hébergeait à Bordeaux, a été écroué samedi, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Ce couple d'une trentaine d'années, qui "conteste largement les faits", a été mis en examen pour "violences habituelles sur personne vulnérable et provocation de mineur à commettre un délit", le fils de l'homme, un adolescent de 12 ans issu d'une première relation, ayant pu participer à certains actes, selon la même source.

La victime, un homme de 51 ans "très vulnérable" placé sous curatelle, avait été hospitalisé il y a un an, "semble-t-il pour des problèmes d'alcoolisme", et avait alors proposé au couple d'occuper son appartement, situé dans le quartier de la gare, selon la même source.

A sa sortie de l'hôpital, le quinquagénaire avait cohabité sans problème avec le couple et l'enfant, avant que la situation ne dégénère, "fin août", selon la même source.

Les deux SDF ont alors commencé à frapper leur hôte, les coups devenant de plus en plus violents et nourris au fil des jours, selon le quotidien Sud-Ouest, qui évoque l'affaire dans son édition de dimanche.

La victime a alors été régulièrement frappée sur l'ensemble du corps, brûlée avec des mégots de cigarette et tailladée avec un couteau.

Lors du passage des services sociaux, le quinquagénaire, par crainte de représailles, justifiait ses blessures et ecchymoses par de mauvaises rencontres avec des SDF à qui il devait de l'argent, rapporte le quotidien.

C'est une voisine qui a finalement donné l'alerte jeudi dernier, mettant fin au calvaire de la victime qui a dû être hospitalisée. Placé en garde à vue puis déféré samedi au parquet de Bordeaux, le couple a affirmé que la victime avait été "frappée par d'autres SDF", selon cette même source judiciaire.