«Ambition réussite» pour 249 collèges

©2006 20 minutes

— 

« Ce n'est pas un slogan, c'est une véritable promesse d'avenir », a affirmé hier Gilles de Robien, ministre de l'Education nationale, en dévoilant la liste des établissements classés en « réseaux ambition réussite »

Dans le cadre du plan de relance des zones d'éducation prioritaire, annoncé le 13 décembre, 249 collèges et 1 600 écoles primaires de leur secteur bénéficieront de moyens supplémentaires à la rentrée 2006

Le ministre a précisé les caractéristiques de ces établissements, définis selon des critères sociaux et scolaires : mille enseignants chevronnés supplémentaires, une infirmière à temps plein, l'étude surveillée tous les soirs à partir du CE2, l'absence de redoublement et, surtout, l'incitation des meilleurs élèves à poursuivre leur scolarité dans des collèges non ZEP

Dans la liste figurent dix-huit collèges qui n'étaient jusqu'ici pas classés ZEP

Et selon l'entourage du ministre, quinze collèges privés devraient rejoindre le réseau « ambition réussite »

En revanche, Gilles de Robien est resté flou sur le point délicat de sa réforme, à savoir le choix des « 100 à 150 » collèges ZEP amenés à sortir du dispositif dans les trois prochaines années

Dans l'immédiat donc, ces 249 établissements ne bénéficieront pas de moyens « récupérés » sur des établissements sortis de ZEP

Mais les syndicats craignent que par la suite, les postes supplémentaires ne soient attribués par redéploiement, au détriment des autres établissements

L'Unsa-Education a taxé cette réforme des ZEP d'« ambition sans moyens »

Le SE-Unsa (enseignants) a déploré la possibilité de déroger à la carte scolaire pour les meilleurs élèves, estimant que « le ministre accrédite l'idée que l'on peut réussir en ZEP, mais à la seule condition d'en sortir »

Laure de Charette

assises Le Snes a appelé les personnels de ZEP à « poursuivre leur mobilisation » et à participer à des assises de l'éducation prioritaire prévues le 8 mars. L'Unsa-Education organise quant à elle un colloque sur l'avenir des ZEP le 22 mars.