«Je suis consterné, c'est un gamin»

©2006 20 minutes

— 

Voici les réactions de quelques-uns des acquittés d'Outreau et de leurs avocats

n Karine Duchochois, acquittée : « J'en ai marre de l'entendre

Il ne se rappelle plus, il nie

J'ai assez perdu mon temps

Je ne suis pas déçue, on s'y attendait

On s'attendait à quelqu'un qui dit que ce n'est pas vrai, qu'on a inventé, moi et mon avocat

» n Roselyne Godard, acquittée : « Ce n'est pas le même homme que celui que j'ai connu

Est-ce qu'il joue un rôle pour sa défense ou est-ce qu'il est assommé ? (

) Il ne peut pas imaginer ce qu'on a vécu depuis cinq ans, il n'est pas à notre place

» n Pierre Martel, acquitté : « Je suis consterné

J'ai rencontré aujourd'hui un gamin qui a eu la vie de quatorze personnes entre ses mains (

)

Je pense qu'il est de bonne foi

» n Julien Delarue, avocat de Daniel Legrand père et fils : « On a appris aujourd'hui qu'il avait eu des doutes dans le déroulement de son instruction

Je regrette que ces doutes ne se soient pas plus clairement exprimés dans le déroulement de l'affaire

» n Blandine Lejeune, avocate de Dominique Wiel : « On a affaire visiblement à un homme accablé, mais je n'ai pas été convaincue par ses explications

C'est une audition qui n'a rien apporté, aucune réponse, aucun éclaircissement

Au contraire, on est encore plus dans le flou

» n Franck Berton, avocat d'Odile Marécaux et de Franck Lavier : « Il reconnaît qu'il était trop jeune et pas assez préparé pour instruire cette affaire, ce qui relance tout le débat sur la formation des juges d'instruction

Cela fait froid dans le dos, car combien sont-ils encore comme ça ? »