Le verbatim de l'audition

©2006 20 minutes

— 

Quelques-unes des principales déclarations de Fabrice Burgaud hier, devant la commission d'enquête parlementaire

n Compassion « Vous imaginez l'émotion qui est la mienne, d'abord parce que je me trouve en présence des personnes qui ont été acquittées (

)

Aujourd'hui peut-être plus que tout autre, je peux sentir leur souffrance, me représenter leur souffrance, me représenter ce qu'ils ont vécu : l'enfermement, la séparation d'avec des êtres chers, leurs enfants, leur honnêteté également qui a été contestée

» n Emotion « A cet instant, je pense à ces enfants qui ont été également violés par des adultes, des adultes qui les ont battus, qui leur ont infligé des sévices épouvantables

Lorsque j'ai pris ce dossier, j'ai découvert des témoignages qui étaient poignants, qui étaient abominables

» n Inflexible « Je sais que cela a choqué et cela peut encore choquer, mais je l'ai dit et je le redis, j'estime avoir effectué honnêtement mon travail sans aucun parti pris d'aucune sorte (

)

J'ai été terriblement choqué d'être présenté comme une machine à appliquer le droit sans aucune humanité

» n Responsabilité « Je n'ai pas la prétention d'avoir fait l'instruction parfaite

Aurais-je pu agir différemment ? Avec le recul, certainement

Est-ce que j'ai commis des erreurs d'appréciation ? Peut-être (

)

Avoir trop de pouvoir est une question difficile

C'est une lourde responsabilité

» n Détention provisoire « Je n'ai pas fait de chantage à la détention

Il me semble que c'était l'unique moyen

Il ne fallait pas que les gens puissent se mettre d'accord sur une seule version (

)

C'était aussi une mesure, la saisine du juge des libertés et de la détention, pour protéger les enfants

» n Myriam Delay-Badaoui (principale accusatrice) « Je n'ai jamais fait de promesses à Mme Delay

Je ne l'ai jamais incitée à donner des noms

Depuis le début, tout ce qu'elle disait était pris avec précaution

» n Innocence « Je n'ai pas à commenter une décision de cour d'assises, mais il est évident que ces gens [les treize acquittés] sont innocents, il n'y a pas de débat à avoir

»