Un «bon élève» devenu le symbole de l'erreur judiciaire

©2006 20 minutes

— 

Longtemps, Fabrice Burgaud a été considéré comme un prodige de l'instruction

Au point d'être muté un temps à la prestigieuse section antiterroriste

Depuis, l'affaire d'Outreau est passée par là et le juge de 34 ans est accusé d'être le principal responsable de ce fiasco

Les acquittés ont eu des mots très durs à son encontre : « technicien du droit, trop jeune, pétri de certitudes »

Diplômé de Sciences-Po Bordeaux, Fabrice Burgaud a toujours fait figure de bon élève, selon ses profs

Le poste de juge d'instruction à Boulogne-sur-Mer a été sa première affectation au sortir de l'Ecole nationale de la magistrature

Fabrice Burgaud, qui a assuré avoir pris un maximum de précautions pour instruire le dossier Outreau, est aujourd'hui chargé de l'application des peines à Paris

interview Le 18 janvier, lors des premières auditions des acquittés d'Outreau, le juge Burgaud a donné une interview à L'Express pour dire qu'il n'avait pas à s'excuser. « Ce n'était ni adroit ni utile », estime un membre de la commission d'enquête.