Des mises sur le marché assez peu contrôlées

© 20 minutes
— 

Les médicaments qui vont être retirés de la vente sont-ils quand même efficaces ? Jusqu’à présent et quelle que soit leur composition, ces médicaments n’ont pas prouvé une efficacité supérieure au placebo pour soulager un mal de gorge. Il est vrai qu’ils ont obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM). A l’époque, les responsables ont dû estimer qu’il n’y avait pas de nécessité d’exiger plus d’efficacité qu’un placebo devant de tels troubles bénins, dès lors que les effets indésirables n’étaient pas nombreux. Ces médicaments n’ont pas été vraiment étudiés depuis. Il ne faut pas oublier que ce sont les laboratoires qui fournissent les dossiers d’enregistrement pour l’obtention de l’AMM. Les données fournies sont les leurs. J.-M. D.

relève Du côté des laboratoires Boehringer Ingelheim France, qui commercialisent la Lysopaïne,  la décision de la retirer n’est pas une surprise. « Nous nous y attendions et avons donc anticipé ce retrait. C’est la raison pour laquelle nous sortirons dès  le mois d’octobre une nouvelle forme de Lysopaïne, mais sans antibiotique, et qui portera le même nom. »