P2P: un internaute relaxé

©2006 20 minutes

— 

Téléchargeur pas chargé

L'Association des audionautes, qui représente des usagers d'Internet, s'est félicitée hier de la décision du tribunal de grande instance de Paris, qui a relaxé un de ses membres poursuivi pour avoir téléchargé et mis à disposition des fichiers musicaux dans un réseau peer to peer (P2P)

L'internaute, usager du logiciel de P2P Kazaa, possède 1 875 fichiers musicaux

Il était poursuivi par la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP) pour « reproduction et diffusion non autorisée » et « recel de contrefaçon »

La SCPP a fait appel, de même que le parquet de Paris