La violence sexiste au rapport

©2006 20 minutes

— 

Amnesty international a rendu public hier son rapport sur « Les violences faites aux femmes, une affaire d'Etat »

Le constat est accablant

Non seulement une femme meurt sous les coups tous les quatre jours en France, mais les réponses officielles apportées à ce problème sont « insuffisantes »

Au moins 10 % des Françaises sont concernées par des violences

L'arsenal législatif est mal appliqué, selon Prune de Montvalon, la rédactrice du rapport : « Il y a beaucoup de peines avec sursis et les tribunaux sont débordés

» Il s'agit bien d'« une violence de genre », « exercée sur les femmes parce qu'elles sont femmes », explique la présidente d'Amnesty France, Geneviève Sevrin

Amnesty préconise un travail de prévention sur la cause principale de ces violences, « le rapport de domination du masculin sur le féminin » dans la société

« Aujourd'hui, les adolescents s'affirment par ce moyen », l'alcool et la précarité étant des facteurs aggravants

Parmi les lacunes criantes figurent le suivi des auteurs de violences et de leurs victimes, l'éloignement des hommes violents et un travail d'explication pour qu'ils comprennent la signification de leur geste

A S