Bertrand n'aime plus Ségolène

©2006 20 minutes

— 

Un ennemi de plus au Parti socialiste pour Ségolène Royal

Bertrand Delanoë a exprimé hier l'agacement que lui inspire la favorite des sondages à gauche pour la présidentielle

Interrogé sur les accusations d'« arrogance » portées par Ségolène Royal à l'encontre de la candidature de Paris aux JO 2012, le maire de la capitale a rétorqué : « A arrogance, arrogance et demi

» Même énervement au sujet des propos de la compagne de François Hollande sur un Tony Blair « plus offensif sur l'identité multiculturelle du Royaume-Uni » que les responsables parisiens

« J'ai tellement de travail que je ne m'occupe que de choses sérieuses », a répondu le maire

Vendredi, Dominique Strauss-Kahn s'en était déjà pris à Ségolène Royal : « François Hollande nous demande d'attendre [avant de faire campagne] mais en réalité, tout près de lui on est déjà en campagne

»