Festival très Terre à Terre à Marseille

©2006 20 minutes

— 

« Au moment où l'on se rend compte que toutes les questions concernant la planète sont interconnectées, les avis se radicalisent », déplore d'emblée Jean-Yves Casgha, créateur du festival en 1983

Installé depuis hier et jusqu'à dimanche au Pharo à Marseille, le festival Science Frontières se place aux antipodes de ce constat

Intitulé « Les pieds sur terre », le rendez-vous place le public dans la peau d'« un journaliste qui doit faire un papier : il commence son enquête en recueillant tous les avis », explique Casgha, lui-même journaliste

Et parce que « ce genre de question ne se traite pas en 55 secondes dans un journal télévisé », le public a jusqu'à dimanche pour se forger une opinion sur les OGM, le réchauffement climatique, l'érosion de la biodiversité

« Pas de grand-messe autour d'une table ronde », avertit l'organisateur

Il s'agit plutôt d'un échange libre entre la salle, une équipe de scientifiques (dont Boris Cyrulnik, Jean-Marie Pelt, Hervé Le Treut) et des acteurs de l'environnement

« Si le public n'était pas partie prenante, on ferait chou blanc, reconnaît le physicien Alain Superbie, venu évoquer les origines de la Terre

On a besoin qu'il s'approprie ces sujets, pour inciter au changement

» Jean-Yves Casgha parle, lui, de « réfl'action » : « Un scientifique a calculé que si les 6 milliards de terriens agissaient ensemble, cette énergie collective aurait la même puissance que celle générée par la Terre elle-même ! Ça nous concerne tous

» Pour le démontrer, le festival accueille même quelques people : Charlotte de Turckheim, Kent ou Mireille Dumas, présents à Marseille pour montrer l'exemple en évoquant leur engagement personnel

Sans tomber dans l'alarmisme

« Ce n'est pas la bonne méthode, conclut Alain Superbie

On n'a pas besoin d'être pessimiste, simplement il ne faut pas tarder à changer

» A Marseille, L

Berneron

programme Quatre thèmes sont abordés lors de ces journées : la nature, l'énergie, l'eau et la terre. Infos sur www.science frontieres.com