Un cimetière juif cible de vandales

© 20 minutes

— 

Plusieurs dizaines de stèles ont été dégradées dans le cimetière juif de Sarreguemines (Moselle). Quelque soixante-cinq stèles ont été renversées et une tombe a été ouverte entre dimanche et mardi, jour où la profanation a été découverte par un employé municipal. Une croix gammée, gravée à l’aide d’un objet pointu sur une boîte aux lettres, a également été relevée à l’entrée du cimetière catholique proche. Le Premier ministre a fait part hier de son « indignation » et a exprimé sa « profonde solidarité à toutes celles et ceux » que cet acte a meurtris. Jean-Pierre Raffarin a ajouté que le gouvernement poursuivra avec détermination sa politique de lutte contre l’antisémitisme, « plaie intolérable pour la République ». Le rabbin de Moselle s’est, quant à lui dit « particulièrement choqué » et a exprimé son « profond dégoût ». « Bien qu’il n’y ait aucune inscription antisémite, le fait que le carré juif ait été ciblé laisse penser que c’est bien notre communauté qui était visée », a-t-il précisé. Dix-huit tombes dégradées ont également été découvertes mardi dans un cimetière à Charleville-Mézières (Ardennes).