Un prix pour Baltasar Garzon, le célèbre juge espagnol

L.S

— 

Baltasar Garzon est poursuivi en Espagne par des organisations d'extrême droite.
Baltasar Garzon est poursuivi en Espagne par des organisations d'extrême droite. — V. R. CAIVANO / AP / SIPA

Poursuivi en Espagne, récompensé en France. Le juge Garzon a reçu hier le prix « pour la liberté et la démocratie » de l'association Jeune République de Sciences-Po Paris. Pionnier de la « justice universelle », le juge espagnol a notamment fait interpeller l'ancien dictateur chilien Augusto Pinochet. A 54 ans, Baltasar Garzon est poursuivi dans son pays pour « prévarication » par des organisations d'extrême droite qui l'accusent d'avoir enfreint la loi d'amnistie de 1977 en voulant enquêter, en 2008, sur les crimes du franquisme. Le juge encourt une peine de vingt ans d'interdiction d'exercice de sa fonction. Hier, le ministère public du Tribunal suprême espagnol a estimé que les faits reprochés ne constituaient pas un délit, confirmant le soutien du parquet.