Toutes les bourses cloturent en baisse

MARCHES L'heure est à l'affolement, de l'Europe à New-York...

J. M. avec agence

— 

Des traders à la Bourse de Franckfort, le 4 mai 2010.
Des traders à la Bourse de Franckfort, le 4 mai 2010. — M.LECKEL/REUTERS

Par crainte d'une contagion de la crise grecque, les marchés s'affolent et les bourses ont à nouveau plongé ce vendredi.

France
La Bourse de Paris a clôturé sur un plongeon de 4,60% à 3.392,59 points, après avoir lâché plus de 5% en cours de séance, enregistrant sa quatrième séance consécutive de forte baisse, dans un marché en proie à une extrême nervosité.

Allemagne
L'indice Dax des trente valeurs vedettes de la Bourse de Francfort a clôturé en recul de 3,27% à 5.715,09 points, plombé par les craintes d'une contagion de la crise budgétaire grecque en zone euro.

Italie
L'indice vedette de la Bourse de Milan, le FTSE Mib, a clôturé sur une nouvelle chute de 3,27% à 18.846 points à l'issue d'une séance extrêmement nerveuse, après avoir déjà lâché 4,26% jeudi. Plus tôt dans la journée, la Bourse avait été suspendue à cause de «problèmes techniques».

Espagne
L'indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a terminé sur une nouvelle forte baisse, de 3,28% à 9.046,1 points, après une séance très nerveuse.

Grande Bretagne
La Bourse de Londres a terminé en très nette baisse à l'issue d'une semaine et d'une séance particulièrement agitées, l'indice Footsie-100 des principales valeurs cédant 137,97 points par rapport à la clôture de jeudi, à 5.123,02 points.

Belgique
L'indice Bel-20 de la Bourse de Bruxelles a clôturé sur une forte baisse de 4,33% à 2.296,81 points, plombé par les valeurs financières sur fond d'inquiétudes sur une possible contagion de la crise grecque à d'autres pays de la zone euro.

Portugal
La Bourse de Lisbonne a clôturé en recul de 2,94% à 6.624,29 points dans le sillage des autres places européennes et de Wall Street, accumulant des pertes de plus de 10% sur l'ensemble de la semaine.

Russie
Les deux Bourses de Moscou ont plongé, perdant plus de 5% à la clôture, dans un contexte de forte volatilité. Le RTS, la principale place boursière moscovite, a terminé sur une chute de 5,5% à 1.369,91 points, tandis que le Micex a cédé 5,6% à 1.288,61 points.

Etats-Unis
La chute s'accélère, imitant les places européennes elles-mêmes en forte baisse, dans un marché très nerveux après plusieurs séances difficiles sur fond de crise grecque: - 2,25% pour le Dow Jones et - 3,52% pour le Nasdaq à la mi-journée.