Un cours de conduite dispensé par un moniteur ECF le 19 janvier 2010 à Issy-les-Moulineaux.
Un cours de conduite dispensé par un moniteur ECF le 19 janvier 2010 à Issy-les-Moulineaux. — VALINCO/SIPA

ROUTE

Le permis de conduire s'offre sa révision aujourd'hui

L'objectif est de sensibiliser le candidat aux usagers vulnérables de la route...

Coup de plumeau sur le triptyque rose. Depuis aujourd'hui, la réforme du permis de conduire concerne la France entière. Un dépoussiérage nécessaire pour l'examen du code: obsolètes ou ambiguës, 99 questions ont été modifiées; 57 supprimées ; 150 nouvelles intègrent les réglementations récentes. Autre objectif: sensibiliser le candidat aux usagers vulnérables de la route (piétons, deux-roues, etc.).

 

Un point de courtoisie

 

Reste, comme c'était le cas auparavant, à assurer 35 bonnes réponses sur 40 pour passer du code à la conduite, elle aussi remaniée. Un exemple: le candidat est laissé cinq minutes en autonomie totale, avec pour seule indication le lieu à atteindre. «L'évaluation est plus humaine », reconnaît Jean-Pierre Duclovel, formateur en auto-école. Sur les 20 points à décrocher pour obtenir son permis, un point de courtoisie peut ainsi être décerné à un candidat laissant passer un piéton hors d'un passage clouté.


Avec cette réforme, le gouvernement a l'ambition de «rendre le passage du permis moins long, moins cher, et plus sûr », sans le rendre «plus facile».

Mais, pour Philippe Colombani, président de l'Union nationale des indépendants de la conduite, la réforme pourrait bien ne pas régler le problème de fond: réduire les délais pour s'inscrire à l'examen.