coup de filet anti-islamiste

— 

Cinq islamistes présumés, se livrant à l'apologie du djihad via des sites Internet radicaux, ont été interpellés tôt hier matin, dans plusieurs villes françaises. Selon une source judiciaire, une sixième personne, une femme, est par ailleurs entendue comme témoin dans le cadre de cette enquête.
Les cinq hommes, nés en France, âgés de 25 à 30 ans, ont été interpellés par la sous-direction antiterroriste (Sdat, dépendant de la Direction centrale de la police judiciaire). Les policiers agissaient dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte en 2008 par le parquet antiterroriste de Paris. Les suspects ont été interpellés à Marseille, Vannes (Morbihan), Saint-Denis et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), et Quincy-sous-Sénart (Essonne). Ils sont soupçonnés d'avoir participé à des échanges, sur des sites Internet, dans le cadre de « forums radicaux », en faisant l'apologie du djihad, auquel ils appelaient à participer. L'enquête préliminaire vise les chefs d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et de financement du terrorisme.